Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature de Didier Blonde

18,50 

repertoire domiciles parisiens-didier blonde
Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature- Didier Blonde

Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature
de Didier Blonde

Format 14 x 19, 120 pages
NOUVELLE ÉDITION ENRICHIE

Nouvelle édition, tirage normal : 18,50 €
ISBN : 2-908092-58-1

Didier Blonde, arpenteur de Paris, aime au long de ses lectures « aller voir sur place ». En l’occurrence, se rendre aux adresses parisiennes des personnages fictifs qu’il croise au fil de ses lectures. Il tient de ces adresses un répertoire bien réel, fidèle et strict, et compose ainsi, avec le souci du détective, un carnet d’adresses qui, de Jean-Baptiste Adamsberg à Zazie, du Ier au XXe arrondissement de Paris, sont autant d’invitations à la lecture qu’à la promenade.



Catégories : ,

Description

Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature
de Didier Blonde

NOUVELLE ÉDITION ENRICHIE

Didier Blonde, arpenteur de Paris, aime au long de ses lectures « aller voir sur place ». En l’occurrence, se rendre aux adresses parisiennes des personnages fictifs qu’il croise au fil de ses lectures. Il tient de ces adresses un répertoire bien réel, fidèle et strict, et compose ainsi, avec le souci du détective, un carnet d’adresses qui, de Jean-Baptiste Adamsberg à Zazie, du Ier au XXe arrondissement de Paris, sont autant d’invitations à la lecture qu’à la promenade.

Didier Blonde s’intéresse principalement aux héros masqués du roman populaire (Rocambole, Arsène Lupin, Fantômas), aux figurants ou aux acteurs oubliés du cinéma muet (Suzanne Grandais, Musidora, Ivan Mosjoukine). Didier Blonde vit au milieu des fantômes comme nous autres parmi nos voisins de bureau. Dans un Paris peuplé de fantômes dont il dresse la cartographie, il se livre à des enquêtes quasi policières autour de figures de disparus – célèbres (Baudelaire), anonymes (L’Inconnue de la Seine) ou fictifs (les héros de romans parisiens). Il nous en ramène des livres délicats, légèrement sulfureux, desquels nous ressortons troublés comme d’une séance de tables tournantes. Motif récurrent de ses livres, l’adresse est le lieu privilégié de ses recherches où se croisent le réel et l’imaginaire.
Depuis son premier recueil de nouvelles il nous entraîne, livre après livre, dans son univers onirique et mélancolique à la recherche des domiciles de ses héros de littérature. Paris lui est un inépuisable terrain de chasse aux rêves.